Emprunteur : les frais cachés de l’immobilier

jeu 21/02/2019 - 13:49

Image
emprunteur bourquin
Corps

Lors d’un achat immobilier, pour réaliser un plan de financement réaliste, il est important de penser à prendre en compte plusieurs éléments :

  • Les frais d’agence
    Bien souvent, les recherches en immobilier sont longues et fastidieuses. Pour se faciliter la tâche, on a donc tendance à faire appel à une agence, qui peut trouver plus facilement des biens plus intéressants, et nous permettre d’éviter certains pièges dans lesquels on peut tomber lors d’une vente de particulier à particulier. Cependant, le fait de faire appel à une agence comporte des frais non négligeables, qui peuvent représenter entre 4 et 10% environ du prix d’achat.
  • Les frais de notaire
    Ils comprennent plusieurs types de frais :

    Au total, les frais de notaire s’élèvent environ à 2-3% du prix d’achat pour un bien neuf et 7-8% du prix d’achat pour un bien ancien.

    • essentiellement des impôts et taxes qui reviennent à l’Etat et sont calculés selon la valeur du bien et son lieu géographique
    • également ce qu’on appelle les « frais et débours », qui correspondent aux sommes dépensées par le notaire pour le compte de son client (rémunération des intervenants en charge de la production des documents, frais de déplacements…)
    • et enfin la rémunération du notaire, également appelée « émoluments »
  • Les éventuels travaux de copropriété
    Dans le cadre d’une copropriété, des travaux de remise en état ou d’aménagement peuvent être prévus. Chaque copropriétaire participe à leur financement. Il est donc important, avant d’acquérir un bien en copropriété, de se procurer les procès-verbaux des dernières Assemblées Générales afin de prendre connaissance des travaux prévus, qui n’auraient pas encore été payés par l’ancien propriétaire.
  • Les coûts liés au crédit
    Ils sont essentiellement composés des frais de dossier et de l’assurance emprunteur, obligatoire et nécessaire, car elle permet de couvrir l’assuré en cas de décès ou d’invalidité par exemple.

Pour rappel, depuis le 1er janvier 2018, la loi Bourquin permet de changer annuellement d’assurance emprunteur, pendant toute la durée du crédit : à date d’échéance annuelle du contrat, il est donc désormais possible de résilier son ancien contrat pour lui en substituer un autre, souscrit auprès d’un autre assureur.

C’est pourquoi Mutest a créé la solution « Emprunteur – Loi Bourquin », pour vous permettre de changer d’assurance emprunteur à des conditions très avantageuses :

  • une souscription sans questionnaire médical pour tout prêt souscrit il y a moins de 6 ans
  • une tarification sans distinction fumeurs / non-fumeurs
  • e maintien des Conditions Générales de la banque si elles sont plus favorables
  • jusqu’à 70% d’économie par rapport à l’assurance-crédit d’une banque traditionnelle.

La solution « Emprunteur – Loi Bourquin » de Mutest assure votre prêt en cas de décès, de perte totale et irréversible d’autonomie, d’incapacité ou d’invalidité.

N’hésitez pas à contacter votre conseiller pour plus de renseignements !

4 Avantages

Nos avantages

Sans sélection du risque
en Complémentaire Santé

1ère Mutuelle en Alsace

Créateur de solutions pour votre santé

Un réseau de 6 agences en Alsace